Bureau exécutif

SIMS NONO SIMABATU MAYELE
Directeur exécutif
MINGSON MINGINA
Coordonnateur
DANIELLA PELI AMANI
Assistante à la coordination
YVES LUMBU KATUMBWE
Consultant et membre du Conseil d’administration
MEHDIA ARSHED
Chargée des Opérations et Représentante/CRIDS-Canada
ACHILLE MAHE
Expert et membre permanent

Personnalités éminentes

Experts et Chercheurs

Expert et Chercheur Associé – Point focal CRIDS / RDC

Jean Kayolo est chercheur associé et point focal du CRIDS en RD Congo. Expert en désarmement et pédagogie universitaire, Il coordonne le portefeuille de recherche sur les armes chimiques. Il a rejoint le Centre de Recherche et d’Information pour le Désarmement et Sécurité après avoir travaillé pendant plus de 7 ans en qualité d’expert au programme des Armes de Destruction Massives au Ministère de l’Intérieur, sécurité et décentralisation pour le compte du Comité National du Désarmement et Sécurité Internationale (CND-SI).

Membre de l’Autorité National dans le cadre de la Convention pour l’Interdiction des Armes Chimiques (CIAC/RDC) de 2006 à nos jours, Il a pris part activement au programme associé de l’Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques et d’autres activités dont les conférences, séminaires et formations dans ce cadre. Conférencier et animateur de plusieurs activités surtout dans le cadre de la vulgarisation et renforcement de capacités de la Convention sur l’Interdiction des Armes Chimique et la promotion de l’utilisation pacifique de la chimie en mettant un accent particulier sur la sécurité chimique, il est également auteur de plusieurs articles dans la presse locale.

Éducateur, formateur et acteur actif dans le réseau du leadership Africain qui fait la promotion du désarmement et non-prolifération dans le milieu scolaire avec pour objectif de promouvoir l’éducation au désarmement, paix, et de l’utilisation de l’Energie nucléaire et de la chimie pour l’usage pacifique. Il est titulaire d’une licence en Chimie et actuellement Doctorant au même département à l’Université de Kinshasa. Il parle français et anglais.

Expert et chargé des opérations CRIDS/RDC

Héritier kiaka supervise les opérations du CRIDS en RDC et analyse la situation et l’état de besoin (actions, formations, politique etc.) pour proposer un plan d’intervention avec pour objectif de renforcer la sensibilisation et l’éducation au désarmement et non-prolifération en RDC. Hormis le Centre de recherche et d’Information pour le Désarmement et Sécurité, il est membre de l’Autorité Nationale depuis 2011 jusqu’en ce jour et travaille comme expert en Analyse et Planification en République Démocratique du Congo dans le cadre de la Convention sur l’Interdiction des Armes Chimiques (CIAC/RDC). Il est également Administrateur de base des données et expert en maitrise et contrôle des effectifs au Ministère de la Fonction Publique.

Chef de Bureau, Secrétaire à la Direction de la Gestion de base des données numériques des ressources humaines de l’État et Recensement/DGRH/Fonction Publique, il travaille aussi comme Assistant en Informatique à l’Université Canadienne au Congo. Il milite en faveur du désarmement et maîtrise des armements et c’est aussi dans ce registre qu’il a participé à plusieurs activités et formations sur le plan international dans le cadre de la mise en œuvre et renforcement de capacités en ce qui concerne la convention pour l’interdiction des armes chimiques. Détenteur d’une Licence en conception des systèmes d’informations il a une expérience de plus de 10 ans comme étant support informatique et secrétaire générale dans l’association FOMECO. Il parle français et l’anglais.

Expert et Responsable de la mise en oeuvre des projets CRIDS/RDC

Joseph est chargé de la mise en œuvre de projets CRIDS en RDC. Son rôle consiste à coordonner les efforts de mise en œuvre des activités ainsi que du programme d’éducation au désarmement et non-prolifération du CRIDS en RDC. Avec plus d’une décennie d’expérience de gestion et mise en œuvre des projets dans plusieurs domaines, il travaille aussi comme inspecteur environnemental au Ministère de l’Environnement et Développement durable en RDC. Avant de rejoindre le ministère de l’environnement, il a fait 5 ans au Ministère des Affaires Étrangères à la Direction des Organisations Internationales.

Responsable en charge de la mise en œuvre de la Convention et d’assistance et protection contre les Armes Chimiques. (CIAC/RDC/). Il travaille aussi depuis 2011 jusqu’en ce jour comme assistant de l’Autorité nationale en charge d’assistance et protection, de l’Inspection et de l’Administration. Ses domaines d’expertises comprennent ; la gestion des projets, des risques et catastrophes industriels, les armes chimiques, le droit de l’environnement, l’intelligente économique, désarmement et Diplomatie. Diplômé en Relation Internationales l’Université de Kinshasa, il a eu à participer plusieurs autres formations telles qu’ avec l’Organisation des Nations Unies (UNITAR), négociation bilatérale et multilatérale ; techniques et stratégies (2010), diplomatie multilatérale (2011) ; protocole diplomatique et onusien (2012) ; en association avec l’université de Genève sur la gestion et politique de l’Eau douce transfrontalier (2014) ; diplomatie verte ; climat et biodiversité (2015).

Avec l’Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques (OIAC), Il a participé également à plusieurs formations dont le cours de base et avancé en assistance et protection (mai – juin 2014 à Brazzaville); exercices de perfectionnement sous-région Afrique centrale en assistance et protection ( décembre 2014 à Yaoundé) ; participation au cours de bases des membres de l’Autorité Nationale impliqué dans la mise en œuvre de la convention sur les armes chimiques ( juillet 2016 a la Haye ) ; formation en gestion d’échantillonnage et analyses dans un environnement hautement contaminées ( octobre 2019 à Alger ). Et la formation en gestion des produits chimiques (2018, FAQ /PNUE) ainsi qu’en gestion des bases de données chimiques en 2020 de l’Université d’Helsink kimpula). Il parle Français, Lingala et l’Anglais.

Chercheuse associée

Wandie est Chargée des Relations extérieures du CRIDS depuis 2021. Son rôle consiste à contribuer au développement stratégique et visibilité du CRIDS sur le plan international et à suivre la mise en œuvre de partenariats tels qu’avec des collectivités locales, des ONGs ou des associations du secteur de désarmement et sécurité internationale.

Basée en Belgique et passionnée par les affaires internationales, elle travaille également comme membre de l’initiative de la jeunesse de la diaspora de l’Union africaine « Silencing the Guns », où elle examine en profondeur les rôles joués par les acteurs internationaux en Afrique en matière de désarmement et de non-prolifération, et les relations qui existent entre l’Afrique (UA, organisations régionales, États, société civile) et les acteurs internationaux (UE et ses États membres, Russie, Turquie, États-Unis, Chine).

Militante en faveur du désarmement et de la non-prolifération des armes à feu en Afrique, Wandie est actuellement en dernière année de Master en Sciences Politiques et se spécialise en Gouvernance européenne et internationale à la Vrije Universiteit Brussel. Elle parle Anglais.

Chercheur associé

Yanick Ngangu vient de rejoindre le Centre de Recherche et d’information pour le Désarmement et la Sécurité (CRIDS) en tant qu’associé à la recherche. Son rôle consistera à aider l’équipe de recherche CRIDS dans l’élaboration, la rédaction et la mise en œuvre des projets de recherches et d’analyses dans le domaine de désarmement et non-prolifération. Yanick Ngangu est également la liaison de notre organisation auprès des associations des étudiants et groupe des jeunes en France. Il a écrit des articles, de notes d’analyses, des éclairages et représente CRIDS dans certaines activités dans ce cadre et sensibilise en faveur du désarmement et non-prolifération dans le cadre de nos activités au milieu académique.

Avec plus de quelques années d’expériences comme Auxiliaire de la justice en République Démocratique du Congo et comme analyste en géopolitique de l’environnement et sur les questions relatives aux armes de destruction massive, Il travaille également comme membre de la clinique juridique de l’Institut Supérieur du droit (Paris); pole droit pénal et occupe la fonction du responsable des affaires culturelles de l’association des étudiants congolais de Lorraine.

Détenteur d’une licence en droit privé et judicaire (BAC+5) de l’université chrétienne Cardinal Malula, avec des stages au parquet de grande instance Kinshasa, Il suit actuellement un programme de Master en droit pénal et sciences juridiques à l’Institut Supérieur du droit, où Il se spécialise sur des questions liées à l’intersection du droit international et de la sécurité intérieure à l’Université de Lorraine (Nancy). Directeur Général de l’ONG AGENIC en République Démocratique du Congo, Yanick Ngangu parle français, lingala et anglais élémentaire.

Chercheur associé

Emmanuel Singa est Chercheur associé et Point Focal du Centre de Recherche et d’Information pour le Désarmement et la Sécurité (CRIDS) en République Centrafrique. Il coordonne le portefeuille de recherche sur les armes classiques. Son rôle consistera à aider l’équipe de recherche CRIDS dans l’élaboration, la rédaction et la mise en œuvre des projets de recherches et d’analyses sur les armes classiques, réforme de secteur de sécurité et l’éducation au désarmement communautaire en Afrique centrale.

Il est aussi Coordonnateur National de SOS CIVISME Centrafrique, Country Director de Global Peace Chain CAR, et membre du Groupe de plaidoyer pour les Jeunes auprès de l’Union Africaine (AYAT-UNOY), et du Pool des Experts de l’Union Africaine sur la paix et la sécurité.

Il travaille également comme Consultant indépendant sur les questions de paix et sécurité en matière d’engagement communautaire et de mobilisation sociale qui peuvent permettre à la communauté de prendre des initiatives locales pour se développer tout en s’appuyant sur les ressources locales disponibles. Emmanuel est aussi facilitateur des échanges intergénérationnels et de dialogue au sein de la communauté afin de recréer le tissu social et les liens brisés à la suite de conflits communautaires. Il fait l’accompagnement des organisations de la jeunesse et de la société civile pour la mise en œuvre de leurs projets au niveau communautaire dans le cadre de la paix et la sécurité.

Promoteur des résolutions 2250 et 1325 adoptées par le Conseil de sécurité de l’ONU. Emmanuel Singa conduit des recherches spécifiques sur les questions de la Réforme du Secteur de la sécurité, le Genre, et la lutte contre les armes légères et de petit calibre (Paix et la Sécurité). Détenteur d’une licence en Développement communautaire, certifié en communication pour le développement C4D. Il parle anglais et français.

Chercheuse associée

Shaima est associée à la recherche sur le contrôle des flux illicites des armes depuis 2021. Son rôle consiste à aider l’équipe de recherche CRIDS dans l’élaboration, la rédaction et la mise en œuvre des projets de recherches et d’analyses des flux illicites d’armes légères, la dimension genre et désarmement, l’Agenda des femmes pour la paix et la sécurité, et les processus de paix. Passionnée par les affaires internationales, Shaima apporte également sa contribution au développement stratégique de la communication et visibilité du CRIDS sur le plan international et fait partie de l’équipe de qui supervise la mise en œuvre de partenariats que ces derniers soient des collectivités locales, des ONGs ou des associations du secteur de Désarmement et sécurité internationale.

Elle a travaillé également  comme membre de l’initiative de la jeunesse de la diaspora de l’Union africaine « Silencing the Guns », ou elle a examiné les rôles joués par les acteurs internationaux en Afrique en matière de désarmement et les relations qui existent entre l’Afrique (UA, organisations régionales, États, société civile) et les acteurs internationaux (UE et ses États membres, Russie, Turquie, États-Unis, Chine).Membre du Parlement européen des jeunes, et d’IANSA (The International Action Network on Small Arms), Shaima travaille aussi comme traductrice et interprète juridique au tribunal local. Elle est également chef de projet dans le groupe de réflexion sur les affaires politiques RAIA et collaboratrice du podcast et du webzine des Jeunes Européens Fédéralistes. Militante en faveur du désarmement et contrôle des armes à feu en Afrique, Shay est actuellement étudiante en Droit. Elle parle anglais, français et espagnol.