Dépenses militaires mondiale des puissances nucléaires: une augmentation au-delà des chiffres

Dépenses militaires mondiale des puissances nucléaires: une augmentation au-delà des chiffres

Les dépenses militaires mondiales en 2020 sont estimées à 1 981 milliards de dollars, le niveau le plus élevé depuis 1988 – la première année pour laquelle le SIPRI dispose d’une estimation cohérente du total des dépenses militaires mondiales. Les dépenses militaires mondiales en 2020 étaient 2,6% plus élevées en termes réels qu’en 2019 et 9,3% plus élevées qu’en 2011. La charge militaire mondiale – les dépenses militaires mondiales en pourcentage du produit intérieur brut mondial – a augmenté de 0,2 point de pourcentage en 2020, à 2,4%. Cette augmentation est en grande partie due au fait que la plupart des pays du monde ont connu de graves ralentissements économiques en 2020 liés à la pandémie de Covid-19, tandis que les dépenses militaires ont continué d’augmenter dans l’ensemble. Les États-Unis et la Chine sont les plus avancés. L’édition 2021 du rapport annuel « Military Balance », publié par l’institut britannique IISS, évoque pour sa part des dépenses militaires mondiales record. 

Ces dépenses ont atteint, selon lui, 1 830 milliards de dollars l’an dernier, soit une progression en termes réels de 3,9 % par rapport à 2019, « malgré la pandémie due au coronavirus et la contraction consécutive de l’économie mondiale », a expliqué l’Institut international d’études stratégiques, qui fait autorité en la matière. En proportion du PIB, ces dépenses mondiales passent ainsi, pour la première fois, selon l’IISS, tout juste au-dessus de la barre des 2 %, la plupart des pays ayant maintenu leurs budgets militaires malgré la contraction de leurs économies provoquée par les politiques de lutte contre le Covid-19.

La rivalité entre les Etats-Unis et la Chine a clairement tiré les dépenses à la hausse. Le budget de la défense américain a bondi de 6,3 % en 2020, celui de la Chine de 5,2 %. Les deux Etats pèsent pour les deux tiers de la hausse des dépenses mondiales . Washington reste de loin le leader mondial, avec un budget de 738 milliards de dollars (+ 6,3%, soit 40,3% des dépenses mondiales). Vient ensuite Pékin, avec 193,3 milliards de dollars (+ 5,2%, soit 10,6 % du total). Ces deux pays se taillent donc la part du lion.

« Plusieurs pays ont ajusté leur budget militaire pour rediriger des fonds vers des aides de crise ou des mesures de soutien à l’économie ». « Toutefois, plusieurs autres ont simplement réduit ou différé la hausse des dépenses prévues plutôt que de les réduire ». Le rapport souligne aussi la croissance des capacités militaires chinoises, notamment dans la marine qui accroît considérablement sa flotte, marquant les prétentions territoriales de Pékin en mer de Chine méridionale. En Europe aussi, les dépenses de défense sont en hausse (+2 %), pour faire face notamment à la Russie considérée comme une menace croissante depuis l’annexion de la Crimée en 2014, mais de nombreux membres de l’OTAN sont toutefois encore loin de l’objectif d’y consacrer 2 % de leur PIB national en 2024, selon l’IISS.»
IISS

De l’augmentation des dépenses militaires à l’escalade d’une nouvelle course aux armes nucléaires ?

EnglishFrench