L’accumulation massive d’armes classiques se poursuit, en particulier dans certaines régions sujettes aux conflits. Alors qu’on constate une stagnation en matière de maîtrise des armes classiques au niveau mondial, l’absence de désarmement et de maîtrise des armements aux niveaux régional, national et local a été désastreuse.

Rien qu’en Afrique, les armes non contrôlées tuent chaque année plus au moins 500.000 personnes en raison de la violence armée et tandis que des millions d’autres sont déplacées ou maltraitées.

Pour éradiquer ce vagabondage des armes illégales, nous travaillons pour renforcer les activités du DDR par la sensibilisation et l’éducation dans l’objectif de combattre la prolifération sauvage des armes légères et de petit calibre, à la prévention et la consolidation de la paix.